oct
31
2016

Contrôle social, surveillance et dispositifs numériques

Les revues tic&société et Terminal annoncent la sortie d’un nouveau numéro conjoint sur le thème Contrôle social, surveillance et dispositifs numériques, coordonné par Dominique Carré, professeur à l’Université Paris 13 et Jacques Vétois, membre du comité de rédaction de Terminal.

Avec ce dossier commun les revues tic&société et Terminal, souhaitent revenir sur la question du contrôle social que celui-ci soit mis en œuvre par les États, les entreprises ou les particuliers. En effet, le renforcement du contrôle étatique sur les réseaux informatiques et téléphoniques justifié par les menaces terroristes et la situation internationale, d’une part, et celui mis en œuvre par les entreprises à la fois vis-à-vis de leurs salariés et de leur clientèle qu’il faut fidéliser, d’autre part, nécessitent de reprendre et d’approfondir l’analyse. Cette sollicitation est d’autant plus nécessaire et importante qu’avec le développement des réseaux sociaux numériques, les particuliers deviennent aussi acteurs en exportant des images de « soi » et produisent des traces exploitables à leur insu (et exploitées) à la fois par les services étatiques dans leurs stratégies de régulation et de contrôle, par les entreprises dans leur recherche de nouvelles segmentations des marchés, mais aussi dorénavant par les particuliers eux-mêmes. Les articles de ce dossier recoupent largement sur des terrains d’étude particuliers ces trois aspects.

AU SOMMAIRE

Présentation

Dominique Carré et Jacques Vétois

Contrôle social et techniques numériques Approche sociohistorique

Dominique Carré

Professeur en sciences de l’information et de la communication et directeur l’Unité de formation et de recherche (UFR) des Sciences de la communication (université Paris 13)

Jacques Vétois

Membre du comité de rédaction de la revue Terminal.

La régulation des usages des TIC en Côte d’Ivoire : entre identification et craintes de profilage des populations

Jean-Jacques Maomra Bogui

Enseignant-chercheur à l’université Félix-Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire) et professeur associé à l’Université du Québec à Montréal (Canada).

N’Guessan Julien Atchoua

Enseignant-chercheur en communication politique à l’université Félix-Houphouët-Boigny, à Abidjan.

TIC, tac, tic, tac… Du temps traqué au travail contrôlé : le cas du transport routier de marchandises

Anne-France Kogan

Professeure en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rennes 2.

Négocier (avec) la surveillance électronique

Johann Chaulet

Sociologue, chargé de recherches au CNRS au sein du LISST de l’université Toulouse Jean Jaurès.

Camille Allaria

Sociologue, chercheure associée au LAMES à Aix-en-Provence.

La déconnexion temporaire à Facebook : entre le FOMO et l’intériorisation douce du contrôle social

Mary Jane Kwok Choon

Docteure en communication et chercheure au Mobile Media Lab à l’Université Concordia.

Le panoptisme horizontal ou le panoptique inversé

Simon Borel

Simon Borel est docteur en sociologie diplômé de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.

 

sept
19
2016

« Guide de survie à destination des aventuriers d’Internet ou comment protéger ses libertés en milieu numérique hostile ».

L‘association CECIL (Centre d’Etude sur la Citoyenneté, l’Informatisation et les Libertés), en partenariat avec la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) est heureuse de vous annoncer la parution de son Guide de survie des aventuriers d’Internet

Ce livret de 68 pages A5 proposé au prix de 5€, est la version papier de 12 fiches pratiques déjà disponibles sur le site sous licence Creative Commons : Attribution – Partage à l’identique)

Plus d’information

201608-livretguidedesurviecouv2

juin
14
2016

Bibliographie

La bibliographie a été actualisée

 

jan
19
2016

La protection des données, une nécessité pour le respect des libertés fondamentales

Dans le cadre de la journée internationale de la protection des données, l’Observatoire des Libertés et du Numérique vous invite à une conférence intitulée

La protection des données, une nécessité pour le respect des libertés fondamentales

Qui aura lieu le :

Jeudi 28 janvier de 17h à 20h

Au sein de l’IUT d’Orsay de l’Université Paris Sud – Amphithéâtre Essonne

Avec :

  • Philippe Aigrain, co-fondateur de La Quadrature du Net

L’évolution contemporaine des éléments d’information « collectables » et l’impact des mécanismes de surveillance sur les comportements

  • Jeanne Bossi-Malafosse, avocate, experte auprès du Conseil de l’Europe
Les données de santé : un enjeu fondamental de notre société
  • Laurence Blisson, secrétaire générale du Syndicat de la magistrature

Le fichage institutionnel : le fichage pour tou·te·s

  •  Nicolas Krameyer, programme Liberté d’expression, Amnesty International

Surveillance numérique des sociétés civiles et impact sur leurs capacités à se faire entendre

  •  Eric Charikane, CECIL et Maryse Artiguelong, Ligue des droits de l’Homme

Point d’étape des dispositifs législatifs européens sur la protection des données, révision de la Directive 95 et modernisation de la Convention 108 : état des lieux, état des luttes.

IUT d’Orsay, plateau de Moulon,91400 ORSAY (GPS : Rue Noetzlin à Gif-sur-Yvette), pour y accéder : http://www.iut-orsay.u-psud.fr/fr/informations_pratiques/acces_iut.html.

Organisations membres de l’OLN : Amnesty International, Le CECIL, Creis-Terminal, La Ligue des Droits de l’Homme (LDH), La Quadrature du Net (LQDN), Le Syndicat des Avocats de France (SAF), Le Syndicat de la Magistrature (SM).