Débat Creis-Terminal : Le télétravail en post-pandémie ?

Creis-Terminal a organisé un rendez-vous débat en ligne le  20 janvier de 18h à 19h30 sur le thème « Le télétravail en post-pandémie ? ».

Il a été animé, de Marseille, par Anne Gagnebien, Maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication et membre du conseil d’administration de Creis-Terminal, avec comme intervenant Damien Bondat, Maître de conférences, Droit privé et sciences criminelles.

Présentation du débat :

Par télétravail il faut entendre tout travail qui aurait pu être exécuté dans les locaux de l’entreprise mais qui est effectué volontairement par le salarié en dehors de ces mêmes locaux par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication[1]. Quel rapport avec la pandémie ? Le lien est simple : le virus se transmet d’homme à homme. Le télétravail limite les contacts humains et donc les contaminations. Ainsi, le télétravail a été promu comme instrument de lutte contre la pandémie. Pourquoi parler d’état des lieux et de perspectives ?Parce qu’en matière de télétravail la pandémie a bouleversé la donne. Incontestablement, il y a un avant et un après covid 19. Il semble que l’état de la législation sur le télétravail explique en grande partie cette évolution avec une véritable mise en place d’une philosophie du télétravail, mais qui ne concerne pas tout le monde et non l’ensemble des entreprises. Damien Bondat nous expliquera l’évolution de la législation, l’institutionnalisation des outils des gestions du personnel ( avec par exemple des chartes) tout en explorant le rôle de la CNIL


[1] Source L. 1222-9 c. trav


Compte-rendu rédigé par Jean-Marc Jullien, relu par Damien Bondat et Anne Gagnebien

Témoignage Francesca Musiani

Directrice adjointe du Centre Internet et Société- CNRS (UPR 2000 & GDR 2091), qu’elle a cofondé avec Mélanie Dulong de Rosnay en 2019, Francesca Musiani, docteure en socio-économie de l’innovation de Mines ParisTech (2012), est chargée de recherche au CNRS depuis 2014. Elle est également chercheuse associée au Centre de sociologie de l’innovation (i3/Mines ParisTech) et Global Fellow auprès de l’Internet Governance Lab de l’American University à Washington, DC. Une liste à jour de ses publications et projets en cours est disponible sur sa page personnelle https://cis.cnrs.fr/francesca-musiani/ ; francesca.musiani@cnrs.fr ; @franmusiani


Témoignage Eric George

Éric George est directeur du CRICIS, Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société, Professeur titulaire, École des médias, Université du Québec à Montréal, chercheur associé, Maison des Sciences de l’Homme (MSH) de Paris Nord, co-responsable du CR 33 sociologie de la communication de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), co-éditeur de la revue tic&société.
https://www.cricis.uqam.ca/equipe/george/

Témoignage André Vitalis

Diplômé de Sciences Po Paris, Docteur d’Etat en Sciences politiques et habilité à diriger des recherches en Sciences de l’information et de la communication, André Vitalis a été directeur du Centre d’étude des médias de l’Université de Bordeaux 3, de 1996 à 2005 et, pendant la même période, responsable de la formation doctorale en infocom. Il assure la co-direction d’une collection « Médias et nouvelles technologies » aux Editions Apogée/PUF. Depuis 1973, André Vitalis a enseigné à Bordeaux, auparavant à l’Université de Nantes (1973/1990) et de Rennes (1991/1993), les théories de l’information et de la communication, ainsi qu’une approche socio-politique des médias centrée sur leurs enjeux sociaux et leurs régulations. André Vitalis a aussi été professeur-invité à l’Université du Québec à Montréal (1987/1988) et a effectué des missions d’enseignement au Maghreb, en Afrique de l’Ouest, au Proche-Orient, en Chine et en Russie. Il a été consultant auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (1987/1994), du Conseil de l’Europe (1995/1996) et du Commissariat général au plan (1998/1999). Il est membre-fondateur du CREIS (Centre de coordination de la recherche et de l’enseignement en informatique et société), du Centre français des médias et du Centre d’études sur la citoyenneté, l’informatisation et les libertés (CECIL), qu’il préside depuis sa création en 2007 ;
https://mica.u-bordeaux-montaigne.fr/andre-vitalis/