«

»

juin
10
1998

ACTES du 11ème Colloque Européen en Informatique et Société

Informatisation et anticipations. Entre promesses et réalisations / Information Society: Looking ahead.
Promises and Achievements

Strasbourg, France
10, 11 et 12 Juin 1998 / June, 10 – 12, 1998

Organisé par :
Le CREIS  : Centre de coordination pour la Recherche et l’Enseignement en Informatique et Société
Le GERSULP : Groupe d’Etude et de Recherche sur la Science de l’Université Louis Pasteur

En association avec
L’AILF : Association des Informaticiens de Langue Française
La Revue Terminal

Comité de Programme
Comité d’organisation
Objectifs
Contributions
Ateliers

Comité de programme

  • Bernard ANCORI GERSULP, Université Louis Pasteur, Strasbourg
  • Philippe BRETON CNRS, Strasbourg
  • Dominique CARRE CREIS, Université Paris-Nord
  • Baudoin JURDANT UF CCI, Université Denis Diderot, Paris
  • Gérard KLEIN Ecrivain, Economiste, Editeur, Directeur de la collection Ailleurs et Demain, Laffont, Paris
  • Armin MURMANN Institut d’études sociales, Genève, Suisse
  • Daniel NAULLEAU CREIS, Université Pierre et Marie Curie, Paris
  • Robert PANICO CREIS, IUT de Caen
  • François PICHAULT Université de Liège, Belgique
  • Chantal RICHARD CREIS, Université Paris-Nord
  • Günther WEBER Fachhochschule, Darmstadt, Alemagne

Comité d’organisation

  • Bernard ANCORI GERSULP, Université Louis Pasteur, Strasbourg
  • Baudoin JURDANT UF CCI, Université Denis Diderot, Paris
  • Daniel NAULLEAU CREIS, Université Pierre et Marie Curie, Paris
  • Chantal RICHARD CREIS, Université Paris-Nord
  • Sylvie WEHRLE GERSULP, Université Louis Pasteur, Strasbourg

Objectifs

La fin des années 70 fut marquée en Europe par une réflexion sur les enjeux économiques et sociaux de
l’informatisation. Ainsi, en France, 1978 est l’année de la loi Informatique et Libertés, du rapport Nora-Minc,
« l’Informatisation de la Société ».

Vingt ans ont passé, marqués par l’émergence de la micro-informatique, les réseaux et les services
d’information. Qu’est-il advenu des contradictions constitutives de l’informatisation et, à leur suite, du cortège
des discours pro ou anti qui vont fédérer nombre de débats pendant tant d’années ? Quels sont, précisément, les
débats qui se sont apaisés, ceux qui à l’inverse se sont imposés et pourquoi ? Dans quel contexte économique,
social ou politique sont-ils apparus, et pourquoi ?

Afin de repérer les enjeux de l’informatisation, il nous a semblé opportun de revenir objectivement sur
l’évolution de ces débats, sur les utopies qui les ont traversés, sur les réalisations qui en ont résulté, en
s’efforçant d’évaluer, voire de renouveler, les outils, qui nous ont permis d’analyser depuis vingt ans ce
processus complexe. De nombreux discours d’anticipation ont marqué les vingt dernières années : discours
officiels, prospectifs, syndicaux, discours des chercheurs, des industriels, des médias, …, sans oublier la science
fiction qui a souvent mis en relief les excès de l’informatisation et donné des pistes de réflexion.

Nous proposons de confronter discours et réalisations, pour imaginer le futur.

Objectives

The end of the seventies in Europe was marked by a reflection on social and economic issues of computer
technology. In France, 1978 was the year of the law called « Informatique et liberté ». Twenty years went by,
during which micro-computers, networks and information services came in force. Now we must consider the
contradictions that were part of computerisation, and, as a consequence, the « pro » and « con » arguments which
have fuelled so many discussions all these years. We must also determine the which particular debates have
cooled down, and which others, in contrast, have became predominant, and why.

In order to identify the issues of information technology, we thought it appropriate to consider objectively these
matters, as well as the utopian views that stimulated them and their resulting achievements. We will try as well to
examine, and if possible to renew, the tools which, for twenty years, we have been using to analyse this complex
process.

A good number of anticipatory views have arisen in the last twenty years and could be found in official,
prospective and trade-union positions, in the fields of research, industry and the media, not to mention
Science-Fiction literature that often emphasised the excesses of computer technology and gave us food for
thought.

We intend to compare theory and achievement and imagine what the future will be like.

Les contributions

Informatique et Science-Fiction.
Gérard Klein, Economiste, Ecrivain, Directeur de la collection Ailleurs et demain,
Laffont, Paris, France

Les « villes numérisées » : entre discours de l’Union Européenne et initiatives locales spontanées en Belgique
francophone.
Marie D’Udekem-Gevers, CITA, FUNDP, Namur, Belgique

Un avenir sans politique.
André Vitalis, CEM, Université Michel de Montaigne, Bordeaux, France

Inforoutes et développements : les enjeux de la globalisation.
Dominique Desbois, INRA-ESR / SCEES, Paris, France

Information society visions: from the early utopies to the adequate government-level strategic planning methods.
Làszió Karvalics, Technical University, Budapest, Hungaria

Yugoslav legal ethical and social dilemmas of information technology.
Mirjana Drakulic, Ratimir Drakulic, Faculty of Organizational Sciences, University of
Belgrade, Yugoslavia

La productivité administrative et l’informatique : discours et réalités.
Jean-Louis Peaucelle, ENS Cachan, Paris, France

Rêves socio-techniques, implication et (dé)mobilisation des utilisateurs : le cas d’une expérimentation d’outils
groupware dans d’une entreprise automobile européenne.
Anne-Marie Dieu, Marc Zune, LENTIC, Université de Liège, Belgique

Computer Supported Cooperative Work : la fausse humilité des Sciences de l’Ingénieur.
Anne-France de St Laurent, IRIS-TS, Université Paris Dauphine, France

Cyberspace in arts and Science-Fiction.
Prof. Dr. Phil Herbert W. Franke, München, Germany

Intelligence et réseaux : représentation de l’ordinateur dans quelques récits de Science-Fiction des années 1980
aux années 1990.

Philippe Clermont, IUFM d’Alsace, Strasbourg, France

Jacques Lallement, GREFIGE, Université Nancy 2, France

Les discours des musées sur les technologies d’information et de communication.
Geneviève Vidal, Université Paris VIII, France

La modélisation des connaissances et du savoir : interrogations critiques autour d’une nouvelle voie de
l’informatisation sociale.
Yolande Combès, Université Paris Nord, France

Ateliers

De l’entreprise cybernétique au cyberspace : anticipations et utopies dans les discours techno-scientifiques.
Guy Lacroix, Université d’Evry, Paris, France

Informatique et utilisateurs : bilan, réalisation et perspectives.
Christine Sybord, IAE, Université Lyon III, France

Cité, citoyennes et citoyens face à l’informatisation
Animateur Armin Murmann, Institut d’Etudes Sociales, Genève, Suisse

Leçons rétrospectives de quatre grands rapports publics sur l’informatisation de la France (1978-1998).
Michel Burnier, Universitéd’Evry, France

Barbara Multner, Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3, France
Synthèse des travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.